A propos du projet BODI

Dès la petite enfance, la famille et le système éducatif ont le rôle central de transmettre les normes et valeurs culturelles d’une société donnée. Il est de même avec les valeurs concernant le corps humain.

De fait, les concepts classiques se rapportant au corps tels que l’image du corps, les fonctions du corps, la santé, l’hygiène, les aptitudes et les handicaps ainsi que ceux plus complexes et socialement intégrés tels que l’âge, le sexe, la sexualité, les relations se forment de manière cruciale dès la petite enfance dans et par le système éducatif.

L’apprentissage de concepts est l’un des objectifs pédagogiques de l’institution scolaire mais on trouve dans cette transmission des messages qui inconsciemment, reflètent les valeurs de la société. Les programmes nationaux sont fondés sur des méthodologies pédagogiques écrites, des théories de la psychologie de l’enfant et de la culture traditionnelle du pays donné.

Ce contexte donne les directives au système éducatif : qu’est-ce qui est considéré comme “normal”, accepté ou socialement inacceptable, anormal, pathologique. Ces directives entrent quelques fois en conflit avec les normes et valeurs tenues par les parents. Un exemple récent montre la résistance des parents envers l’initiation du “genre” dans les écoles françaises, menant au retrait d’une bonne partie de la réforme. Dans les sociétés multiculturalistes de telles occasions de divergence et d’oppositions de valeurs se produisent de plus en plus.

Dans ce cadre, notre projet souhaite:
1) Contribuer au développement de la politique de l’éducation et des pratiques sur l’éducation interculturelle, l’éducation du genre et l’inclusion des enfants/parents de cultures minoritaires à travers l’analyse de pratiques existantes et de l’évaluation de la méthode que nous développons.
2) Contribuer au développement des compétences des enseignants à travers de nouvelles méthodes pour la formation des enseignants et de nouveaux outils pratiques à adapter, concrètement :
• Développer une compréhension des différences culturelles ayant un impact sur l’éducation de la petite enfance, développer des outils pour résoudre de possibles tensions et conflits.
• Développer des capacités et des outils créatifs s’adressant aux problèmes de diversité de cultures, de genre, de santé avec les enfants.
• Donner des outils pour impliquer les parents (de migrants et non migrants) et les engager dans un dialogue concernant les problèmes sensibles tels que les différences de cultures, de genre, de corps, de santé.
3) Contribuer au développement de la capacité de l’école à répondre à la diversité culturelle, d’assurer l’inclusion des enfants présentant des origines culturelles différentes et de munir les enfants pour qu’ils s’inscrivent dans une société interculturelle tolérante envers la diversité du genre. Donner des outils et stratégies qui touchent les problèmes sensibles tel que le genre.